fr en
logo

LES ACTUALITÉS DE CAP INVESTIGATIONS

Validation du rapport d'un détective mandaté par une commune

Validation du rapport d'un détective mandaté par une commune

Cap Investigations - Jurisprudence - Jeudi 12 Mai 2016


Aux termes d’un arrêt du Conseil d’état du 16 juillet 2014 (CE 16 juillet 2014, 355201, recueil Lebon), la commune de Jouy-en-Josas a pu valablement s’appuyer sur les constatations matérielles effectuées par un détective privé pour motiver une procédure disciplinaire à l’encontre de l’un de ses cadres.

La haute juridiction a estimé que les investigations réalisées dans des lieux ouverts au public lors de l'activité de de l'agent ne portaient pas atteinte à l’obligation de loyauté de la commune à l'égard de ce dernier.
 

Lire la suite...
Rapport du CNAPS 2015

Rapport du CNAPS 2015

Cap Investigations - Événements - Mercredi 11 Mai 2016


Le Conseil national des activités privées de sécurité (CNAPS) vient de rendre son rapport d’activité pour l’année 2015 présenté par Alain BAUER, Président du Collège du CNAPS et Jean-Paul CELET, Directeur de l'établissement.

Globalement, l’établissement a maintenu ses contrôles à un haut niveau à l’égard des entreprises du secteur puisqu’un quart de ces dernières ont été contrôlées en 2015 et sont contrôlées chaque année. Par ailleurs, plus de 141.000 titres ont été délivrés dont environ 85.000 cartes professionnelles.

L’établissement via son Collège, appelle de ses vœux un effort important sur la formation. Face au terrorisme, il s’agit d’organiser les modalités d’armement des agents de sécurité privée.

L’établissement, se définissant comme un « carrefour stratégique », souhaite accompagner les évolutions législatives qui sont encore nécessaires. Il se félicite du fait que la filière sécurité privée soit désormais reconnue comme une filière à part entière.
 

Lire la suite...
Conséquences d’un CV mensonger

Conséquences d’un CV mensonger

Cap Investigations - Jurisprudence - Mardi 23 Février 2016


Dans un arrêt  de la Cour de cassation, chambre sociale, en date du 25 novembre 2015, il a été jugé qu’un curriculum vitae mensonger justifiait un licenciement pour faute grave dès lors que le salarié avait menti sur son  expérience professionnelle laquelle avait constitué un élément déterminant de son embauche. (Cour de cassation, civile, Chambre sociale, 25 novembre 2015,  pourvoi n°14-21.521 )
 

Lire la suite...