fr en
logo

LES ACTUALITÉS DE CAP INVESTIGATIONS

Salon MILIPOL 2017

Salon MILIPOL 2017

Cap Investigations - Événements - Dimanche 26 Novembre 2017

Le Salon international de la sécurité intérieure des Etats, Milipol (*), s’est tenu à VILLEPINTE au Parc des Expositions du 21 au 24 novembre 2017. Cette année, le salon a defrayé la chronique avec la découverte d’un stand chinois proposant des équipements de tortures sur catalogue (bracelets électriques, fourches electriques à pointes, matériels de contrainte physique). La vente de ces produits illégaux, signalée en début de salon par Amnesty International (**), a donné lieu à la fermeture immédiate du stand chinois incriminé. En effet, depuis un règlement européen 2016/ 2134 du 23 novembre 2016 complétant un règlement de 2005, l’Europe réprime le commerce de certains biens susceptibles de favoriser la peine de mort, la torture ou d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

La direction du salon promet que les mesures appropriées seront prises pour éviter à l’avenir ce type d’incidents. Malgré cette controverse, le salon reste une vitrine  impressionnante des nouveautés technologiques dans les domaines de la sécurité publique et industrielle (gestion de crise, cyber-sécurité, drones, robotiques, villes intelligentes, équipements et tenues des forces de l’ordre, intelligence économique). Outre les conférences prévues sur les sujets de sécurité (lutte contre le terrorisme, cyber-sécurité et fraude, sécurité dans la ville ..etc), les "Milipol Innovation Awards" organisés pour la première fois, ont distingué les entreprises les plus innovantes.

(*) Milipol est un salon biannuel organisé depuis 1984 sous l’égide du Ministère français de l’Intérieur, en partenariat avec la Police nationale, la Gendarmerie nationale, la Direction générale de sécurité civile et de la gestion des crises, le Ministère de l’économie et des finances avec la Direction générale des douanes, la Police municipale, la direction générale de l’armement et Europol. En 2015, Milipol a accueilli environ 24.000 visiteurs originaires de 145 pays. D'après les statistiques de Milipol, 63% des visiteurs était issu du secteur privé (https://www.milipol.com/).
 
(**) Amnesty International (https://www.amnesty.fr/) a déclaré qu’en «ne faisant pas appliquer la législation, la France permet aux tortionnaires de venir faire leur marché » (Julia Pascual, « des équipements de torture au salon parisien de la sécurité ». Le Monde.) L'association a ajouté : « Nous demandons instamment aux autorités françaises d'enquêter de toute urgence sur l'importation de ces articles illicites. Elles doivent mettre en place des mesures garantissant la stricte application de la législation de l'UE afin que personne et qu'aucun pays ne continue de tirer bénéfice de ce commerce d'instruments conçus pour infliger des souffrances à des êtres humains.» (https://www.amnesty.fr/presse/union-europenne-amnesty-dcouvre-que-des-quipements)